Notre engagement

Comment vous parler de nous avant de vous parler de l’évolution de ces douceurs qui font le plaisir de tant de personnes, enfants comme adultes.

Au commencement, il y a 600 ans avant notre ère, les Perses découvrirent un roseau qui donnait du miel sans le secours des abeilles et dont ils gardèrent jalousement le secret… Cela était sans compter sur Alexandre le Grand qui, au IVème siècle avant JC, le rapporta avec lui et le propagea progressivement tout au long du bassin méditerranéen.

Plus tard, au XIIème siècle, les Croisés font découvrir à l’Europe la canne à sucre… C’est le début de la confiserie.

Durant une longue période, le sucre – considéré comme un remède au même titre que toutes les autres épices – est utilisé et vendu très cher par les apothicaires. Parallèlement, une confiserie de luxe apparaît avec les 1er fruits confits et les marmelades.

Ce n’est qu’à la fin du XIVème siècle, alors que l’Europe organise son commerce du sucre, qu’un réel essor de la confiserie est possible. Créations et nouvelles recettes apparaissent : les fruits confits se développent à l’arrivée des Papes en Avignon alors que naissent dragées et nougats. Les “drageries”, aussi appelées “épices de chambres”, friandises offertes à la fin du repas, se multiplient.

Enfin, au XIXème siècle, le sucre se démocratise réellement, grâce à l’apparition du sucre de betterave. C’est une véritable révolution et depuis, les confiseurs n’ont de cesse de créer des nouveaux bonbons et des nouvelles spécialités, issus de la tradition et de tout leur savoir-faire.*

L’évolution de la confiserie reflète totalement notre philosophie. Notre objectif est double, d’un côté offrir aux consommateurs des bonbons traditionnels, originaux et ayant une valeur ajoutée. D’un autre côté, nous cherchons sans cesse les nouveautés afin de faire évoluer notre gamme, et de la garder en accord avec son temps.

De plus, un de nos objectifs reste également la promotion de l’emploi; c’est pourquoi Sweetbel n’investit qu’un minimum dans les chaines d’automatisation afin de favoriser l’emploi de la région, ce qui démontre une fois de plus notre volonté de garder le caractère artisanal de notre entreprise.

Enfin, un accent tout particulier est mis sur une hygiène exemplaire dans notre travail et nos locaux; Sweetbel respecte l’ensemble des règles d’hygiène en vigueur sous le contrôle de l’AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire). De plus, le sachet que nous proposons au consommateur est un modèle unique sur le marché puisqu’il est à la fois inviolable grâce à sa languette de sécurité et également refermable pour une hygiène parfaite et une consommation raisonnable.